Des disciples à l'image du Christ.

Par K.P Johannan

Dieu avait promis à Abraham et à Sarah un enfant. Mais tandis que les années passaient, rien ne se passa. Comme les années où ils étaient capables de procréer s’écoulaient, ils commencèrent à se demander comment Dieu pourrait un jour accomplir Sa promesse. Ils raisonnèrent et agonisèrent pendant des mois et finalement décidèrent qu’ils devaient donner à Dieu un coup de main.

En conséquence de leurs propres raisonnements charnels, ils firent ce que font aujourd’hui un grand nombre parmi nous lorsque nous avons une crise dans la foi : ils élaborèrent leur propre plan. Il s’agissait là d’utiliser la servante de Sarah, Aggar, comme une mère porteuse. L’enfant qu’Abraham engendra par elle fut appelé Ismaël. Nous n’aimons pas l’admettre, mais aujourd’hui, ce même genre de choses arrive encore – même dans nos réunions d’église et nos œuvres missionnaires, dans nos appels d’argent depuis la chaire, et dans nos communications. Nous ne pouvons pas nous attendre à Dieu, alors nous faisons les choses par notre propre manière. Et ainsi, comme Abraham, nous recherchons les bénédictions de Dieu sur nos efforts…

Ismaël naquit d’Abraham lorsque ce dernier eut 96 ans. En Genèse 17:1, nous lisons qu’Abraham avait là 99 ans et était apparemment impuissant. Ce fut là que le temps choisi par Dieu pour agir vint. Il ne restait rien en Abraham – absolument rien qui puisse l’aider ou aider Sarah à avoir un fils. La Bible dit qu’elle avait 90 ans, et qu’elle avait bien dépassé aussi ses années de fertilité. Isaac devait naître miraculeusement afin que tous puissent voir que cette nouvelle race était un peuple de la grâce, créé par la grâce et la miséricorde de Dieu.

En tant que peuple de Dieu pour cette époque présente, nous devons aussi abandonner nos Ismaël et être circoncis dans nos cœurs. C’est seulement lorsque nous apprenons à dépendre de Dieu que nous n’engendrerons plus nos propres Ismaël. Comment osons-nous courir vers le monde à la suite de son expertise comme si Dieu était impuissant à accomplir Son œuvre ? Je suis convaincu que nous avons été séduits par les puissances des ténèbres. Depuis trop d’années, nous avons transféré notre foi en Dieu dans les méthodes modernes des affaires, de la gestion, des études de marché et de la science. Il n’est pas surprenant que nous ne priions plus aujourd’hui. Il n’est pas surprenant que nous ne passions pas des nuits de prière dans le but d’attendre que Dieu nous montre Son plan. Il n’est pas surprenant que l’autorité, la puissance et la gloire de Dieu soient parties de nos assemblées et de nos missions. Il n’est pas surprenant que nous soyons les victimes de toute nouvelle philosophie ou pseudo-théologie en vogue qui surgissent. Notre dépendance de nous-mêmes est en train de produire un baby-boom d’Ismaël.

K.P. Yohannan

Extrait de The Road to Reality

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :