Des disciples à l'image du Christ.

Par Elisée Lompo

« Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de son fils.  Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui: A la montagne de l’Éternel il sera pourvu » (Gen. 22 :13-14)

Combien de chrétiens aujourd’hui souhaitent véritablement vivre un miracle ? Pour beaucoup de gens le miracle est un acte qui relève toujours de la seule souveraineté de Dieu. Ainsi nous n’avons rien à faire, si ce n’est que peut-être prier et attendre. En effet Dieu est souverain et n’a absolument besoin de l’aide de qui que ce soit pour accomplir son œuvre. Mais la lecture d’un certain nombre de textes bibliques nous donne de voir qu’il attend souvent de ses enfants un acte de foi.

Abraham avait un fils qu’il chérissait bien et qui était d’ailleurs le fruit d’une promesse divine. Contre toute attente, Dieu lui demanda de sacrifier ce jeune garçon. Cet incident n’est pas propre à Abraham. Car jusqu’à présent, Dieu nous demande de temps à autre de faire un sacrifice. Bien sûr qu’il ne s’agit jamais de sacrifice humain, comme la suite de l’histoire d’Abraham le prouve ! Mais quand il le fait il s’agit de quelque chose de précieux, quelque chose qui nous tient à cœur. Et c’est là que vient notre résistance.

L’appel à donner à Dieu en lui apportant un sacrifice est toujours un moment de grand conflit intérieur. Cela est simplement dû au fait que nous fixons nos yeux sur ce que nous avons entre les mains tout en oubliant de lever les yeux pour voir ce que Dieu est prêt à relâcher de ses mains en retour. Chaque fois que Dieu réclame un sacrifice, il a déjà apprêté une provision. Pendant qu’Abraham allait sur la montagne avec son précieux sacrifice, Dieu faisait monter de façon mystérieuse un bélier pour le surprendre !

En lisant ces lignes, réfléchissez et voyez combien de fois la douce voix du Saint-Esprit vous a interpellé ces dernières semaines. Il vous demande quelque chose de cher à vos yeux. Est-ce votre temps, vos talents, votre savoir faire, votre voix, votre espace, votre bien matériel ou financier ? Ne continuez pas à résister à l’invitation divine. Car il a certainement une provision qui vous attend à la suite de votre obéissance.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :