Des disciples à l'image du Christ.

Par Elisée Lompo

« L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. » (Luc 1 :28)

La salutation occupe une place importante dans les relations humaines. Pour preuve, lorsque quelqu’un manque de vous saluer vos émotions commencent à se manifester. Vous vous demandez si vous avez été négligé, vous voulez savoir ce que vous avez bien pu faire pour occasionner cette attitude, etc. Bien qu’étant importantes, aucune des salutations que vous avez reçues ne peut avoir l’impact que celle que la vierge Marie a reçue.

« Je te salue, toi à qui une grâce a été faite », était plus qu’une simple salutation. C’était l’expression de la rencontre de la divinité et de l’humanité. A travers cette salutation le spirituel venait à la rencontre du naturel, le Dieu éternel s’incarnait dans les limites du temps et de l’espace. Le Dieu sauveur venait au secours de l’homme tombé dans la dépravation du péché. Cette salutation apporta une démarcation dans l’histoire de l’humanité comme l’atteste le système de datation. Car tout événement est désormais situé avant ou après Jésus-Christ, même pour les athées !

Cette salutation contenait en elle la nouvelle alliance qui se matérialisera à la croix lorsque le sang de Jésus sera répandu pour le salut de quiconque croit. Elle contenait donc en elle le message de la bonne nouvelle. Elle était aussi le trait d’union entre la nouvelle dispensation qui commençait et l’ancienne. Elle annonçait ainsi l’accomplissement de la prophétie vétérotestamentaire qui stipulait ce qui suit : « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. » (Gen. 3 :15)

De nos jours face aux grands bouleversements qui ont cours à travers le monde, plusieurs n’hésitent pas à poser la question de savoir pourquoi Dieu permet tous ces maux ? Pourquoi n’y a-t-il pas de paix entre les humains ? Eh bien, l’homme a-t-il répondu de manière adéquate à la salutation de Dieu ? C’est seulement par Jésus que l’homme peut faire la paix avec Dieu et par conséquent avec son prochain. A la fin de sa conversation avec l’ange du Seigneur, Marie répondit en se livrant entièrement à Dieu en ces termes, « je suis la servante du Seigneur ». Au-delà de la fête et des cérémonies religieuses, répondez à Dieu par un abandon total à sa volonté et à ses desseins.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :