Des disciples à l'image du Christ.

Articles tagués ‘crucifixion de Jésus’

La croix: l’amour manifesté

Par Elisée Lompo

« L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés » (1 Jn 4 :9-10).

Parmi les thèmes classiques qui captivent bien l’attention, il y a celui de l’amour. Des peintres aux sculpteurs en passant par les poètes, chacun a essayé à sa manière de le représenter. Des chanteurs ont su le chanter en alliant mélodie et sentiment et se sont fait ainsi une renommée en parlant aux cœurs des auditeurs bien assoiffés d’amour. Ce thème est toujours d’actualité quelle que soit la génération. Mais de quoi s’agit-il ? L’amour est-il seulement une expression sentimentale ou passionnelle ?

Il est toujours mieux d’utiliser le modèle parfait qui est celui de Dieu. L’humanité entière a sombré dans le péché le jour où Adam et Eve ont désobéi à l’instruction divine. Depuis ce temps, l’homme s’est livré à toutes sortes de vices et de péchés imaginables. Face à cette déchéance, Dieu n’est pas resté les bras croisés en se contentant de nourrir de simples souhaits. Il ressentait de l’amour pour sa créature tombée si bas. Alors il fit un pas vers l’humanité et manifesta son amour en envoyant son Fils unique.

Un amour qui n’est pas manifesté n’a aucun effet. Si Dieu n’avait pas agi, l’homme aurait continué à ployer sous le fardeau du péché sans aucune espérance. Mais comment cet amour divin a-t-il été manifesté ? C’est lorsque Jésus est mort à la croix en payant le prix de notre propre condamnation. Avait-il personnellement besoin de cela ? Etait-ce nécessaire pour son épanouissement ? Non, car il est tout suffisant. Mais seul son amour pour l’homme déchu l’avait conduit à la croix.

Nous pensons que nous devons aimer seulement quand tout va bien. L’amour ce n’est pas simplement du sentiment car le ‘sentir’ ment souvent. Cependant, le chemin d’amour que notre sauveur a suivi est désintéressé. Il a subi la douleur, la moquerie, le mépris de la part de ceux même qu’il était venu racheter, et malgré tout il les a aimés jusqu’au bout. En cette saison de Pâques, que la croix ne soit pas un simple symbole mais une réalité vivante qui affecte positivement nos cœurs et ceux avec lesquels nous sommes en contact.

 

 

Publicités

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :