Des disciples à l'image du Christ.

Articles tagués ‘Israel face à la mer rouge’

Donc, tu veux dire…

Par Jean Marie Benishay

Avez-vous déjà été en face d’une personne qui vous écoute pour moins d’une minute, vous interrompt et vous dit, “…donc, vous voulez dire que…” Vous est-il déjà arrivé de parler à une personne qui ne fait aucune attention à vos paroles, ou qui, pendant que vous parlez, introduit une nouveau sujet de conversation ? Si votre réponse est « oui », vous savez combien c’est ennuyeux et dégoutant. Ce qui est malheureux dans ce cas est que la personne qui vous interrompt, garde dans sa mémoire sa petite conclusion qui affecte son attitude par la suite. Cette situation arrive assez souvent dans échanges avec notre Père céleste. En effet, dans Sa grâce et Son Amour inconditionnel, Il nous fait des promesses que nous nous empressons d’embrasser et auxquelles nous donnons vite notre propre orientation.

Exode 14: 10 nous dit, « Pharaon approchait. Les enfants d’Israël levèrent les yeux, et voici, les Égyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d’Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l’Éternel ». Crier vers l’Eternel est une action positive que j’encourage dans la vie de tout enfant de Dieu. Notons tout de même que crier vers Dieu est une chose et le faire selon Sa vision en est une autre. Les cris des enfants d’Israël envers Dieu étaient vide de sens parce que ceux-ci n’avaient pas fait attention aux instructions de départ : «L’Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d’Israël; qu’ils se détournent, et qu’ils campent devant Pi Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal Tsephon; c’est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer.(Exode 14 :1-2).

En toute logique, les enfants d’Israël devraient dire à Dieu : « Père, c’est sur base des tes instructions que nous avons quitté l’Egypte, que nous nous sommes détournés de notre chemin pour venir camper ici, près de la mer. Montre-nous la prochaine étape ». Par contre, «Ils dirent à Moïse: N’y avait-il pas des sépulcres en Égypte, sans qu’il fût besoin de nous mener mourir au désert? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d’Égypte? N’est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte: Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert? » (Exode 14 :11-11). Là encore, les enfants d’Israël démontrent qu’ils n’avaient retenu qu’une chose dans tous les discours de Moise en Egypte : le désert ! Je peux les entendre interrompre Moise : « …donc, tu veux dire le désert…. ». Le mot donc exclut toute autre explication supplémentaire !

En face des enfants d’Israël, se trouve Moise qui avait appris à écouter Dieu. Il est calme pendant que le peuple est agite. Il reçoit les instructions sur la prochaine étape pendant que le peuple crie sans trop savoir quoi dire à l’Eternel. Il ne réagit pas selon la masse mais agit selon les nouvelles instructions. A la fin, il est celui par qui Dieu produit le miracle.

Bien-aimé(e), la Parole de Dieu se résume en ces termes : il est écrit et il est aussi crit ! La méditation de ce matin est l’introduction à celle de ce soir ou de demain. Manquer d’écouter Dieu rend nos prière (cris) vides de sens parce que nous n’avons rien à rappeler à Dieu. Ecouter Dieu superficiellement, ou focaliser notre attention uniquement sur les raisons qui, selon nous, feraient que les promesses de Dieu ne se réalisent pas, nous rend vulnérables lorsque nous sommes en face des temps difficiles.

Il est temps de laisser Dieu conclure son discours dans nos vies !

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :