Des disciples à l'image du Christ.

Articles tagués ‘résurrection de Jésus’

Que dit le ciel de vous? (suite)

Par Elisée Lompo

« Alors il commença à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. » (Marc 14 :71)

Pourquoi cela m’arrive-t-il, se demande-t-on souvent lorsque l’on se retrouve dans une certaine situation ou position ? Pour ceux qui voient facilement la main du diable partout, l’auteur est tout de suite identifié et l’on s’attèle à le combattre jusque dans ses derniers retranchements. Pour d’autres c’est Dieu qui se servirait de cela pour nous donner une leçon. Mais en dehors de ces deux possibilités, quelquefois nous en sommes la cause. Oui, nous-mêmes.

Le matin de la résurrection de Jésus, un ange confia un message aux femmes qui étaient venues dans le but d’embaumer le corps du Seigneur. Il leur précisa d’aller le transmettre aux « disciples et à Pierre ». Pourquoi cette distinction entre Pierre et les disciples ? Est-ce simplement un style de langage ? Voulait-il insinuer la primauté de Pierre sur les autres ? Les événements qui précèdent la crucifixion semblent nous éclairer sur l’état spirituel de Pierre à ce moment.

A la suite de son arrestation, Jésus fut conduit dans la cour du souverain sacrificateur pour un interrogatoire. Pierre qui l’avait suivi en cachette fut reconnu. Mais à la question de savoir s’il était disciple de Jésus il le nia véhément à trois reprises. La dernière fois il jura et fit même des imprécations ! Ce n’est donc pas un simple fait du hasard si Jésus est apparu à Pierre après la résurrection et lui a posé la même question à trois reprises. En fait, il l’amenait à défaire chacune de ses confessions négatives précédentes.

Nous négligeons beaucoup ce qui sort de nos bouches. Pourtant ce que nous confessons a une portée spirituelle. C’est pourquoi il est écrit que « par tes paroles tu seras justifié et par tes paroles tu seras condamné » (Matt. 12 :37). Par ses paroles, Pierre s’était soustrait du groupe des 12, et le ciel avait pris note. Vos paroles peuvent annuler vos bénédictions, vous soustraire de votre position. Certains déboires ne viennent donc pas de Satan ou de Dieu, mais de vous-mêmes. Car il est possible que tu sois « enlacé par les paroles de ta bouche, … pris par les paroles de ta bouche » (Prov. 6 :2)

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :