Des disciples à l'image du Christ.

Par Elisée Lompo

« Et toi, Bethléhem Éphrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité » (Michée 5 :2).

Bethléhem, vous en connaissez ? « Bien sûr que oui ! Qui ne connaît pas Bethléhem » serait-on tenté de répondre avec juste raison. En effet parmi les villes les plus connues à travers les siècles, cette petite ville située à moins d’une dizaine de kilomètres au sud de Jérusalem semble venir en tête de liste. S’il est vrai que David a été oint dans ce lieu et que Boaz et Ruth ont vécu là, il est à noter que sa renommée est plutôt intimement liée à une autre figure qui a marqué pour toujours l’histoire de l’humanité entière.

Poussé par l’Esprit de Dieu, le prophète Michée proclama avec courage la naissance du Messie Sauveur. Et pour lever toute équivoque sur ce lieu, puisque de toute vraisemblance il y avait une autre ville du même nom au nord d’Israël, il précisa en disant Ephrata, l’autre nom par lequel on identifiait cette ville. Continuant sa description, il souligna que c’était une petite ville. Malgré cela, au lieu de choisir une grande ville comme celle de Jérusalem, Dieu décidait de manifester son incarnation dans ce lieu modeste.

En parcourant les textes bibliques, il nous apparaît que Dieu porte souvent son regard favorable sur ce qui n’attire pas le regard, sur ceux qui sont oubliés, abandonnés ou minimisés. Joseph était haï par ses frères mais Dieu l’éleva. La famille de Gédéon était la moindre d’entre les familles d’Israël et il était le plus petit de sa famille. Mais il fut choisi comme le libérateur du peuple. David n’avait même pas été invité au rassemblement familial avec le prophète Samuel, mais il fut oint parmi ses frères. Et la liste est loin de s’arrêter.

Lorsque vous pensez à vous-même peut-être que vous arrivez à la conclusion que vous n’avez pas une importance suffisante, malgré une apparence de réussite. Du point de vue humain c’est peut-être vrai. Mais contrairement à la pensée populaire, la valeur d’un homme ou d’une femme n’est point liée à ses possessions matérielles ou financières. Elle se mesure plutôt à la relation que l’on a avec Dieu. Pendant que nous commémorons la fête de Noël, retenons qu’un petit peut devenir un grand à la seule condition que Jésus entre dans sa vie et y demeure comme Seigneur!

Publicité

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :