Des disciples à l'image du Christ.

Articles tagués ‘l’église locale’

Transformer les membres en serviteurs

Par Rick Warren

Un jour, Napoléon montra du doigt une carte de la Chine et dit : « Ici gît un géant endormi : s’il lui arrivait de se réveiller, on ne pourrait plus l’arrêter ». Je crois que l’église est un géant endormi. Tous les dimanches, les bancs sont remplis de membres qui ne font rien de leur foi, si ce n’est la « conserver ».

La désignation de membre « actif » signifie, dans la plupart des églises, ceux qui fréquentent régulièrement l’église et la soutiennent financièrement. On n’en attend rien de plus. Mais Dieu a pour chaque chrétien, de bien plus grandes ambitions. Il veut que chaque croyant utilise son ou ses dons et talents pour le service. Si nous pouvions un jour réveiller et déchaîner le talent, les ressources, la créativité et l’énergie qui sommeillent dans l’église locale, le christianisme exploserait et atteindrait un taux de croissance sans précédent. Le plus grand besoin des églises évangéliques est la libération des membres pour le service.

Enseigner les bases du ministère individuel

Vérité n° 1 : Tous les croyants sont des serviteurs

Tous les croyants ne sont pas pasteurs, mais chacun d’eux est appelé au service. A Saddleback, nous disons que chaque chrétien est pour le service (Eph. 2 : 10), pour le service (2 Tim. 1 : 9), au service (1 Pierre 2 : 9-10), pour le service (1 Pierre 4 : 10, à servir (Mat. 20 : 26-28), pour le service (Eph. 4 : 11-12), pour le service (1 Cor. 12 : 27), pour le service, et sera pour son service (Col. 3 : 23-24).

Vérité n° 2 : Chaque ministère est important

Il n’existe pas de « petite personne » dans le corps de Christ, et il n’existe pas non plus de ministères « insignifiants ». Chaque ministère est important.

Vérité n° 3 : Nous dépendons les uns des autres

Aucun ministère n’est indépendant des autres. Comme un puzzle, chaque pièce est nécessaire pour compléter l’image. Les caractéristiques majeures de notre culture qui sont l’individualisme et l’indépendance doivent être remplacées par les concepts bibliques d’interdépendance et de complémentarité.

Faites en sorte que les gens de votre église gardent toujours devant eux la vision du ministère. Soulignez l’importance de leurs ministères. Seule la vision motive. La culpabilité et la pression ne servent qu’à décourager les gens. Aidez-les plutôt à réaliser qu’il n’existe pas de plus grande cause que le royaume de Dieu.

Tiré du livre « L’Eglise: une passion, une vision »

Source: Enrichment Journal No.6, Printemps 2003

 

Publicités

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :