Des disciples à l'image du Christ.

Par un auteur inconnu

Qu’est-ce qu’une église centrée sur des programmes ? Une église centrée sur des programmes est une église qui met en place divers programmes en réponse à des besoins perçus, ou souvent simplement parce que  » c’est ainsi qu’on fait les choses.  » Ceci inclut l’école du dimanche, le culte du dimanche matin, les réunions informelles du dimanche soir, les programmes de musique, les ministères destinés aux enfants, les ministères de jeunesse, l’évangélisation (par les visites ou de porte à porte), les groupes orientés vers la mission, les groupes orientés vers le service, les demi-week-ends, les études bibliques, les réunions de prière, les comités de toutes sortes,… La liste pourrait continuer encore et encore.

Aucune de ces choses n’est mauvaise ni en, ni par elle-même. Le problème surgit lorsque:

  • Le but de leur existence devient en définitive celui de leur propre maintien.
  • D’une certaine façon, elles en viennent à être considérées comme sacrées, même si elles manifestent peu de fruit.
  • Elles n’ont que peu de lien (sinon aucun) entre elles. Il n’y a pas le sens d’une vision globale.
  • Elles se concurrencent mutuellement au niveau du temps, de l’énergie, et de l’argent dépensés par les membres des églises.
  • Une petite minorité de l’église (rarement moins de 15%, selon Neighbor) est fortement engagée, tandis que la majorité se contente seulement d’   » assister  » au culte.
  • La majorité se comporte comme des  » réchauffeurs de sièges  » (est-ce cela le christianisme ?) tandis que la minorité finit par s’épuiser.
  • Elles renforcent la notion que la vie d’église consiste en activités, et non en relations.
  • Chaque activité possède un  » langage codé  » lisible par tous que les gens suivent.
  • Le résultat est que les gens pensent qu’ils passent du temps ensemble, mais sont en fait très isolés les uns des autres. Quels sont les besoins ressentis au fond des cœurs par les personnes qui fréquentent votre école du dimanche/chorale/comité/groupe d’étude biblique, etc. que vous connaissez ? Y a-t-il quelqu’un qui les connaît ?
  • Vous finissez par vous impliquer dans un si grand nombre d’activités que vous n’avez plus de temps libre pour les non-chrétiens. Souvent, vous n’en connaissez aucun réellement bien pour pouvoir les appeler amis !

Il n’y a rien de mauvais dans les programmes; toutes les églises ont besoin de programmes. Mais un effort délibéré doit être fait pour déchirer les tendances décrites précédemment. En voici la clé : les programmes doivent servir les personnes, et non pas l’inverse. Un bon baromètre pour juger de l’utilité et de l’attitude d’un programme est de se poser quelques questions sérieuses:

  • Est-ce que cela construit les relations des croyants avec Dieu, les uns avec les autres et avec les perdus, ou alors passe-t-on à côté de la plaque ?
  • Est-ce que tel programme fortifie l’édification, le discipulat ou l’évangélisation dans l’église, ou plutôt y crée des obstacles ?

Une planification attentive avant de démarrer un nouveau programme, et une évaluation régulière et honnête des programmes existants devraient garder les églises du  » piège des programmes.  »

Source: Joel News International

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :