Des disciples à l'image du Christ.

Par Elisée Lompo

« L’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien » (Ps 23 :1)

Avez-vous jamais entendu parler du Psaume 23 du roi David ? Bien sûr que oui, me direz-vous. En effet il semble être le texte le plus connu du livre des Psaumes. Pendant que beaucoup le mémorisent, on le retrouve aussi sur les autocollants et plusieurs ne manquent pas de talents pour le véhiculer à travers de nombreuses mélodies classiques et modernes qui sont reprises par nos chorales et nos assemblées.

Ce texte est une source de réconfort lorsque nous passons par des moments difficiles et troubles. Plus d’une fois, nous avons chacun à un moment donné fait appel à ces versets pour nous encourager. Nous avons fait nôtres les promesses contenues dans ce psaume. Toutefois avons-nous toujours suivi le principe de base duquel découlent toutes les autres promesses ? David affirmait que Dieu était son berger. Comme une brebis il était d’abord entièrement soumis et obéissant à son berger. Il avait accepté la seigneurie du Berger. C’est pourquoi il avait aussi droit à certains avantages.

Lors d’un rassemblement, le public demanda à un célèbre artiste comédien qui était l’hôte de marque de réciter des poèmes et des textes littéraires, ce qu’il fit brillamment. Puis, un vieux pasteur lui demanda de réciter le Psaume 23. Il accepta à la condition que le vieil homme le récite aussi après lui. Alliant la belle diction à la cadence rythmique et à la gestuelle, le public ne put s’empêcher de lui donner une longue ovation. Oui, c’était bien beau.

Ensuite ce fut le tour du vieil prédicateur. Sa voix était simple et brute, mais elle était pétrie de longues années de labeur dans le ministère. Sans emphase littéraire, il récita le Psaume 23. Et quand il termina, il y eut un silence total dans la salle et des gens étaient aux larmes. Après la rencontre, quelqu’un demanda à l’artiste quelle était la différence entre les deux récitations. Il répondit en ces termes : « Je connais le psaume mais lui il connaît le berger ». Alors, une question pour vous. En dehors de la proclamation des promesses de ce psaume, connaissez-vous le divin berger ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :