Des disciples à l'image du Christ.

Un raisonnement défectueux

Par Elisée Lompo

« Naaman fut irrité, et il s’en alla, en disant: Voici, je me disais: Il sortira vers moi, il se présentera lui-même, il invoquera le nom de l’Éternel, son Dieu, il agitera sa main sur la place et guérira le lépreux. » (2 Rois 5 :11)

Y avait-il une erreur de communication, se demandait Naaman le chef de l’armée de Syrie. Le roi d’Israël ne pouvait pas se permettre de lui jouer ce tour. Ce dernier l’avait envoyé auprès du prophète Elisée qui avait promis de trouver la solution à sa lèpre. Et sans même le recevoir le prophète envoya un messager lui donner la prescription : va te baigner sept fois dans le Jourdain et ta chair deviendra saine et tu seras pur. Blessé dans son amour propre, Naaman décida de retourner chez lui en Syrie, car les fleuves de son pays valaient mieux que toutes les eaux d’Israël.

Nous pouvons remarquer que ce chef militaire était à un pas de la guérison. Mais en plus de sa maladie physique il avait un problème sérieux qui faillit le maintenir dans son état. Il s’agissait de son raisonnement. Le raisonnement est une faculté qui nous a été attribuée par Dieu certes, et qui nous aide à gérer un certain nombre de situations qui se présentent à nous dans la vie de tous les jours. Cependant elle est bien limitée et n’est toujours pas la bonne réponse. De nombreux exemples bibliques démontrent que le raisonnement peut constituer un obstacle à l’expérience spirituelle.

Naaman allait manquer l’intervention divine à cause de son raisonnement : « Je me disais… » La réaction du prophète ne correspondait à aucun de ses paradigmes. En effet, quel rapport y avait-il entre la lèpre et l’eau naturelle qui coulait dans le Jourdain. Quel médecin ou guérisseur soignait de la sorte ? Ne savait-il pas qu’il était une personnalité importante ? Mais il était sur le point d’apprendre une leçon importante : les voies de Dieu ne sont pas nos voies et les raisonnements humains doivent s’arrêter là où s’exprime la pensée de Dieu.

Nous sommes tous conditionnés par nos expériences antérieures, nos cultures, nos traditions dénominationnelles ou penchants doctrinaux. Mais quelquefois Dieu nous interpelle à aller au-delà de ces raisonnements pour voir la réalisation de ses desseins. Dieu avait parlé à travers le prophète et c’est ce qui prévalait. Les directives de sa parole ne vont pas toujours dans le sens de nos attentes. Il nous revient donc d’accepter sa seigneurie que nous proclamons tant en obéissant à sa parole incorruptible et infaillible. Une fois que la parole de Dieu nous interpelle, tout raisonnement humain devient défectueux.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :