Des disciples à l'image du Christ.

Par Jean Marie Benishay

Du haut de sa tribune, déclarait cet homme respecté dans la communauté chrétienne traditionnelle, « Toute personne qui veut s’engager dans la vie chrétienne doit savoir qu’aussi longtemps qu’il vivra sur la terre, la joie et le bonheur ne feront pas partie de sa vie. En effet, le ticket pour royaume de Dieu s’achète au prix de grands sacrifices ».

Il est écrit, « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12 :1-2)

Selon le dictionnaire français Larousse, donc est une conjonction qui marque la conclusion d’un raisonnement, la conséquence d’une assertion ou le retour à un point antérieur du discours ou du récit, après une digression, une interruption.

Cela étant, pour mieux comprendre la pensée de l’Apôtre Paul dans Romains 12, nous devons lire successivement Romains 10 et 11. Dans ces deux chapitres, Paul parle de l’importance de la grâce (l’élection ou la miséricorde) en mettant face à face les Juifs qui représentent la justification par la loi de Moїse et les non-Juifs nés de nouveau qui représentent l’élection par la grâce.
Il est écrit, « ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu; car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient. En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles… Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus (Romains 10 : 3-11). Il est aussi écrit, « De même aussi dans le temps présent il y un reste, selon l’élection de la grâce. Or, si c’est par grâce, ce n’est plus par les œuvres; autrement la grâce n’est plus une grâce. Et si c’est par les œuvres, ce n’est plus une grâce; autrement l’œuvre n’est plus une œuvre. Quoi donc? Ce qu’Israël cherche, il ne l’a pas obtenu, mais l’élection l’a obtenu, tandis que les autres ont été endurcis » (Romains 11 :5-7)

Ainsi, le chapitre 12 dans le contexte de la pensée de Paul exposée aux chapitres 10 et 11, nous exhorte à revoir la motivation ou la raison pour laquelle nous servons Dieu dans l’église. Si nos sacrifices et services dans l’église ou auprès des autres, sont motivés par la recherche de l’attention de Dieu, de sa miséricorde ou de ses bénédictions, il est temps de nous laisser transformer par le renouvellement de l’intelligence. Autrement dit, c’est lorsque nous embrassons l’élection par la grâce et non par les œuvres que nos sacrifices et services s’alignent avec la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait ; c’est alors que nous « portons du fruit, et que notre fruit demeure » (Jean 15 :16)

Pour ceux qui cherchent la justification par les œuvres de la loi (siècle présent au temps de Paul), la Bible dit, « Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. » (Romains 3 :19-20). Pour ceux qui embrassent l’élection par la grâce, (renouvellement de l’intelligence), la Bible dit, « Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des œuvres? Non, mais par la loi de la foi. Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. » (Romains 3 :27-28)

Si seuls ceux qui embrassent l’élection par la grâce discernent la volonté de Dieu, ce qui bon, agréable et parfait, la prédication de la grâce est donc le secret de la croissance qualitative et quantitative de l’église du Christ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :